Gestion de Fortune

24012018

Retour Vous êtes ici : Accueil Assurance vie Assurance vie - rendements 2017 : comment Sérénipierre peut servir 3,40% sur son fonds euros

Error in function loadImage: The image could not be loaded.

Error in function redimToSize: The original image has not been loaded.

Error in function saveImage: There is no processed image to save.

Assurance vie

Assurance vie - rendements 2017 : comment Sérénipierre peut servir 3,40% sur son fonds euros

Le fonds euros du contrat Sérénipierre de Suravenir/Primonial sert 3,40% nets de frais de gestion pour 2017 tandis que Dynavie de Monceau augmente son taux à 2,80%. Explications sur ces deux contrats d'asssurance vie qui déjouent les tendances.

Alors que c’est plutôt la morosité sur les annonces des performances pour 2017 des fonds euros des contrats d’assurance vie - qui devraient en moyenne plafonner à 1,50% nets de frais de gestion (hors prélèvements sociaux de 17,2%) -, deux contrats se distinguent.

En premier lieu, Sérénipierre de Suravenir/Primonial : son fonds euros immobilier (Sécurité Pierre Euro) sert pour 2017, un taux de 3,40% nets (après 3,60% en 2016). 10 M€ ont été mis en réserve qui s’élève maintenant à « une année de rendement », précise Bernard Le Bras, présisident du directoire du Suravenir. Gageons que fonds euros parvenant à dépasser le cap des 3% ne seront pas nombreux en 2017 !

80% en immobilier

Particularité du fonds euros de Sérénipierre (3 Md€ d’encours au total dont 1,3 Md€ pour le fonds euros détenus un peu plus de 30 000 assurés) : c'est l'un des rares fonds euros immobilier existant à être investi à 80% en immobilier. C’est Primonial Reim dirigée par Laurent Fléchet, qui gère l’investissement immobilier surtout sur du tertiaire (bureau, santé et commerce) via un OPCI dédié et via des supports immobiliers collectifs – SCI, SCPI et OPCI (170 M€ investis en 2017). Or l'immobilier étant une classe d’actifs qui offre des rendements plus attractifs (environ 4%que les traditionnelles obligations d’Etat sur lesquelles investissent les assureurs pour les fonds euros classiques, ils offre des performances nettement supérieures.

Résultat : le contrat Sérénipierre distribué uniquement par les CGP de Primonial ou ses partenaires qui ont collecté 700 M€ en 2017 (dont 35% en fonds euros) cartonne. Seul ombre au tableau : outre cette distribution « sélective », les conditions d’accès à ce fonds euros restent conditionnées à la souscription d’au moins 50% d’unités de compte.

Dynavie en hausse à 2,80%

L’autre contrat qui se distingue en ce début 2018, c’est Dynavie de Monceau Assurances : à contre-courant de la tendance à la baisse des taux (fortement préconisée par les régulateurs), son fonds euros fait mieux que l’an passé avec 2,80% en 2017 contre 2,50% en 2016. Le secret de cette performance ? Outre la gestion financière qui « laisse une place significative à des actifs diversifiés (actions, prêts hypothécaires, actifs immobiliers ou obligations convertibles) », l'explication tient aussi dans la politique de distribution de la provision pour particpation aux bénéfices  (PPB) : Monceau Assurances est l’un des tout derniers assureurs (peut-être le dernier) à reverser intégralement chaque année les bénéfices aux assurés.

Reste maintenant à attendre de connaître le taux 2017 du fonds euros de l’Afer, un des contrats phare de l’assurance vie. Pour ses quelque 700 000 assurés, il faudra patienter jusqu’au 16 janvier 2018 !

Découvrez tous les rendements 2017 des fonds euros et leur évolution par rapport à 2016 au fur et à mesure de leur annonce sur >> notre tableau comparatif.