IMMOBILIER : Le démembrement immobilier temporaire toujours attractif ?

La dernière loi de finances rectificative pour 2012 innove en mettant en cause plusieurs schémas d’optimisation fiscale prisés par la clientèle patrimoniale. Les cessions d’usufruits temporaires pratiquées sur des biens immobiliers sont notamment visées. Leur nouveau traitement fiscal impose d’en revoir l’utilisation pour revenir à leur vocation initiale.


S'abonner au magazine