25052019

Retour Vous êtes ici : Accueil Au sommaire des magazines Mars 2019 - n°301 L'HUMEUR DE GEF

L'HUMEUR DE GEF

Inflation fiscale

Le plafonnement des niches fiscales pourrait, selon ce que souhaite le ministre du Budget, être encore revu à la baisse. Il avait été fixé à 25 000 € +10 % des revenus en 2009, puis 20 000€ + 8 % l’année suivante, puis 18 000 € +4 % en 2011, puis 10 000 € en 2013, sans revalorisation en euros constants depuis ! Reste à savoir à quel seuil Bercy voudrait le faire baisser et à partir de quand ?

Exil

Selon l'Ifrap, les départs à l'étranger des Français redevables de l'ISF sont en constante augmentation entre 2003 et 2013, passant de 196 à 877 en moyenne annuelle. Entre 2002 et 2015, c'est 3,04 Md€ qui sont sortis de France chaque année. Au total, 54 ultra-riches figurent actuellement au palmarès des 300 plus riches résidents de France.

Contrat Bompard de famille !

L’assurance vie de Carrefour casse la baraque ! Alors qu’Axa sert 1,90 % en rémunération de base à ses souscripteurs, et 2,1 % pour les épargnants de l’Agipi, l’assureur propose 2,44 % aux clients de la grande surface présidée par Alexandre Bompard !.

La France sur le podium

Selon une estimation du coût de l’évasion fiscale en Europe, réalisée par l’Université de Londres, la France se classe bonne 3e à 117,9 Md€, loin derrière le grand champion italien, qui culmine à 190,9 Md€, et juste derrière l’Allemagne à 125,1 Md€. Le 4e, le Royaume- Uni, est à 87,5 Md€ et le 5e, l’Espagne, à 60 Md€.

Paris brûle-t-il ?

Chez Barnes, le spécialiste de l'immobilier haut de gamme, cinq promesses de vente signées à Paris ont été annulées au dernier trimestre 2018 à cause des inquiétudes provoquées par les « Gilets jaunes ». « Paris qui était remonté en 2017 au 2e rang du palmarès des villes les plus recherchées dans le monde par les UHNWI (ultra-riches) est redescendu au 5e rang », confie Thibault de Saint Vincent, président de Barnes International.

Ici Londres !

Autre confidence de Thibault de Saint Vincent. Il raconte que les dirigeants d'une société de gestion basée à Londres voulaient déménager à Francfort pour cause de Brexit. Rébellion des collaborateurs, finalement Paris l’emporte. Les managers trouvent les bureaux qui leur conviennent dans la capitale française. Mais nouveau revirement, ils annulent l’option pour cause cette fois de « climat d’insurrection ». Alors Francfort ? Non, à l’unanimité, toute l’équipe décide de rester à Londres.

Fausse joie

Bruno Le Maire, sur France Inter, le 28 janvier : « Je suis tout à fait prêt à ce que nous allions beaucoup plus loin dans la baisse des impôts ». Très repris sur Twitter en omettant la suite de la phrase : « ...mais dans ce cas-là, il faut aller beaucoup plus loin dans la baisse de la dépense publique ».



S'abonner au magazine