15102019

L'HUMEUR DE GEF

Fake news !

Sur la base d’un document publié au Moniteur belge, Bernard Arnault aurait investi dans une start-up spécialisée dans la spéculation en cryptomonnaies de tout genre. En vérité, notre confrère L’Echo s’est fait abuser par un faux ! Pilinvest Participations, la holding du milliardaire français, n’a jamais mis un centime dans cette société « Abesix Belgique ». Tentative d’escro- querie ?

Truand & Co

Les SCPI attirent de plus en plus d’épargnants mais pas que ! On voit surgir les arnaqueurs telle que, nous alerte Jérémy Schorr de Primaliance, cette officine basée à Londres, First Property AM, qui propose d’étranges SCPI. Tout est faux dans leur proposition commerciale : liquidité garantie, capital garanti, rendement de 4 % à 10 %, durée de placement : 1 à 5 ans...

Jyske où va-t-on ?

Au Danemark, la banque Jyske, la troisième du pays, est la première en Europe à proposer un crédit sur dix ans au taux d’intérêt fixe de -0,5 % ! Autrement dit, si un particulier emprunte 1 million en couronnes danoises pour l’achat de son logement, la banque ne récupèrera que 995 000 couronnes ! Mais, en réalité, elle se rattrape en frais de dossier et sur les assurances !

Mystère et boule de gomme !

110 « visites mystère » (en faux client) ont été effectuées par l’AMF pour tester les 11 principales banques pour vérifier leurs pratiques commerciales. Il en ressort notamment que « l’information donnée oralement reste toujours insuffisante sur les frais ». Assez logiquement, les ETF sont les grands absents des préconisations : 0 % contre 53 % pour le PEA ou 30 % pour des fonds en actions (pour un client risquophile). Le socialement responsable, connait pas ! C’est aussi ce qui ressort de cette enquête AMF. « Les produits ISR ont été faiblement mis en avant par les conseillers », commente son rapport. Même très faiblement puisque 6 % sur 110 ont suggéré de placer sur ce type de placement.

Oh douce nuit...

Une pub de la Caisse d’Epargne propose « Réveillez votre épargne sans faire de nuits blanches », comme si la performance allait de soi avec la sécurité ! En bas de page, il est indiqué discrètement que la recherche de performance expose à un risque de perte...

Le PER et Le Maire

Le Plan d'épargne retraite (PER) institué par la loi Pacte va susciter des heures de cogitation à Bercy pour trou- ver les noms de baptême de tous les rejetons réglementaires. Pour succéder au Perp et au Madelin, ça sera peut-être le PERI pour individuel (après le Perp qui a péri, Bercy pourrait préférer PERIN). Pour la nouvelle version de l'article 83, on songerait au PERO pour obligatoire (facile à mémoriser, l’apéro c’est obligatoire) ! Ou PERCAT pour catégoriel. Pour le nouveau PERCO, l’ébullition est à son comble, on pense au PEROB (pour OBligatoire), au PER EC, au PERCOL. On s'y PER ! Tout est PERmis...



S'abonner au magazine