21112019

Retour Vous êtes ici : Accueil Banque/CGP Orias : qui sont les 61 000 intermédiaires financiers immatriculés ?

Error in function loadImage: The image could not be loaded.

Error in function redimToSize: The original image has not been loaded.

Error in function saveImage: There is no processed image to save.

Banque

Orias : qui sont les 61 000 intermédiaires financiers immatriculés ?

Conseiller en investissement financier, courtier en crédit ou mandataire en assurance… On compte au total 61 000 intermédiaires immatriculés à l’Orias. Qui sont-ils ? Quels sont les métiers qui ont le vent en poupe et ceux en déclin ?   

L’Orias, le registre unique d’immatriculation des intermédiaires financiers qui a publié ce 23 juillet 2019 son rapport annuel 2018 (à consulter >> ici), recensait 61 383 professionnels à fin 2018, inscrits souvent dans plusieurs catégories, un nombre en hausse de 4% en un an (voir tableau ci-dessous). Ils ont 50 ans en moyenne et on compte à peine 20,3% de femmes.

A noter que pour la plupart des inscriptions, il s’agit d’une activité accessoire (concessionnaire qui vend un véhicule en LOA, agent immobilier qui monte des dossiers de financement, entreprise de services funéraires qui propose une garantie obsèques, etc.). En effet, seuls 36 600 déclarent travailler dans les activités financières et d’assurance.

Au total, le cap des 100 000 inscriptions a été dépassé en 2018 pour atteindre le nombre de 102 769 immatriculés dans les différents secteurs, en hausse de 5%. Plus de 9 800 inscriptions sont des nouveaux venus.

Le nombre de CIF recule de -2%

Premier constat : le nombre de conseillers en investissement financier (CIF) a reculé de -2% pour redescendre à 5 150 professionnels immatriculés. Autre profession en léger déclin : les agents généraux. Le nombre des immatriculés à l’Orias a baissé de -1% pour s’établir à 11 364.

En revanche, les courtiers en crédit et leurs mandataires sont en plein boom : on en compte à fin 2018 plus de 30 000 en hausse de + 7% en un an. Les concessionnaires et garages automobiles représentent à eux seuls 28% du nombre de professionnels.

Les intermédiaires en assurances (courtiers et leurs mandataires, agents généraux) sont la catégorie la plus nombreuse avec près de 52 500 professionnels inscrits en hausse de +5% sur un an.

A l’opposé, les intermédiaires en financement participatif (IFP) qui exercent dans le crowdfunding affichent une hausse des inscriptions de +21% mais ils ne sont qu’à peine plus de 150 professionnels en France.

Nouveau cette année, l’Orias a analysé la durée d’une immatriculation à l’Orias. En moyenne, tous métiers confondus, elle est de cinq ans, mais près d’un quart des intermédiaires inscrits pour la première fois à l’ouverture du registre en 2007 sont toujours en activité.

A noter enfin que les radiations à fin 2018 touchent surtout des professionnels « de passage » puisqu’un tiers concerne des professionnels qui n'ont été immatriculés sur le registre que moins de trois ans.
Carole Molé-Genlis

Toujours plus d'intermédiaires inscrits à l'Orias
(cliquez sur le tableau pour le zoomer)
Orias 2018

Orias 2018


Source : Rapport annuel 2018 Orias

Attachments:
File File size
Download this file (Rapport annuel Orias activité 2018.pdf)Rapport annuel Orias activité 2018.pdf 5292 kB