20072019

Retour Vous êtes ici : Accueil Capital invest. Rubriques Actualités Capital-investissement : un optimisme prudent pour 2019 selon l’IPEM

Error in function loadImage: The image could not be loaded.

Error in function redimToSize: The original image has not been loaded.

Error in function saveImage: There is no processed image to save.

Actualité des sociétés

Capital-investissement : un optimisme prudent pour 2019 selon l’IPEM

Les professionnels du capital-investissement sont prudemment optimistes pour 2019. C’est ce que commente Antoine Colson, managing director de l’International Private Equity Market (IPEM).

S’ils sont inquiets des menaces qui pèsent sur la croissance économique et sur les fondamentaux de leur industrie, les professionnels du capital-investissement sont… confiants en leur propre avenir. C’est le principal enseignement de l’étude IPEM Private Equity Pan-European qu’a réalisée CSA Research auprès de 383 sociétés de gestion, en association avec les principales associations européennes de capital-investissement.

« Commençons par le verre à moitié vide, déclare Antoine Colson. Près de 55 % des professionnels craignent une correction économique majeure en 2019. Les principales causes évoquées ? Par ordre décroissant, le Brexit, les guerres commerciales et les déséquilibres en zone euro. En dépit de ce paysage à risques, ces mêmes professionnels se montrent confiants dans leurs propres fondamentaux. »

Vers une évolution des pratiques

« En amont, continue-t-il, près de deux sociétés de gestion sur trois considèrent 2019 comme une année favorable en matière de levée de fonds et 70 % des acteurs s’apprêtant à lever des fonds envisagent des montants plus importants que lors de leurs dernières opérations. Les flux en provenance des family offices et des grandes fortunes [high net worth individuals] devraient largement contribuer à cette augmentation. En aval, près des trois quarts des professionnels s’attendent à une bonne année en matière de sorties et près d’un sur six en matière de valorisation de leurs portefeuilles de participations. »

Une telle situation reflète la confiance des acteurs du capital-investissement dans leurs propres atouts et leurs propres dynamiques pour contrebalancer la dégradation programmée de leur environnement de marché. Un grand nombre de professionnels s’attend à une évolution des pratiques, via une multiplication des véhicules de co-investissement, une généralisation des stratégies de niche ou un allongement des durées d’investissement.

Même s’ils se disent plus sensibles à la pression réglementaire et subissent la pression des investisseurs (limited partners), les petites sociétés (celles dont les fonds ne dépassent pas 100 M€) estiment que 2019 sera une bonne année (meilleure même que 2018), sans doute en raison de leur moindre sensibilité présumée aux chocs macroéconomiques.

Michel Lemosof

Du 22 au 24 janvier 2019, se tiendra à Cannes la 4édition de l’IPEM, unique Salon professionnel international rassemblant la chaîne de valeur complète du capital-investissement.