11122019

Retour Vous êtes ici : Accueil Fiscalité/Droit Rubriques Actualités Philanthropie : quelles sont les régions françaises les plus généreuses ?

Error in function loadImage: The image could not be loaded.

Error in function redimToSize: The original image has not been loaded.

Error in function saveImage: There is no processed image to save.

Loi de finances

Philanthropie : quelles sont les régions françaises les plus généreuses ?

La Fondation de France s'est livrée à une étude socio-démographique sur la géographie du don en France. Les Alsaciens sont les plus généreux.

Quelles régions sont plus ou moins performantes en termes de générosité ? C’est l’une des questions à laquelle a tenté de répondre l'Observatoire de la Fondation de France dans une étude qu’il vient de publier à quelques semaines de la date limite de déclaration des revenus et de l’ISF. Les contribuables donateurs à une œuvre d’utilité publique peuvent déduire jusqu’à 66 % du montant sur l’impôt sur le revenu et jusqu’à 75 % pour l’ISF.

Un écart allant de 10 % à 23 % des foyers fiscaux donateurs

Si la proportion des foyers donateurs s’élevait à 15,7 % (soit 5,7 millions de foyers) en 2013, dernières statistiques publiées par l’administration fiscale, sur l’ensemble du territoire, les disparités sont fortes d’une région à l’autre, avec des écarts allant du simple au double. « Une longue diagonale du don se dessine, joignant l’Alsace aux Pyrénées-Atlantiques de manière continue en longeant le sud du Massif Central et la frontière Est du pays. Les extrémités de cette diagonale présentent les plus forts taux de mobilisation », indique la fondation de France. En tête, l’Alsace se démarque très nettement avec 23,3 % de foyers donateurs.

Pas question cependant de stigmatiser les départements qui ont une moindre « affinité au don », selon la Fondation de France : « on ne peut pas parler de désert du don, dans la mesure où partout au moins 10% des foyers déclarent des dons », poursuit l’étude. En bas du classement on trouve la Corse, avec la plus faible moyenne (10% de donateurs) ou encore le Nord de la France avec le Pas-de-Calais (11,4% de donateurs) ou la Picardie (12%).

Selon l’étude, les comportements sont fortement ancrés dans les territoires et les mentalités. La Fondation de France constate aussi que « là où les services de l’Etat sont moins présents, le geste de don est plus fréquent ». Par ailleurs, si 53 % des donateurs ont plus de 60 ans, il n’y a pas de corrélation évidente entre les cartes françaises du don et de la proportion de personnes âgées.

En 2013, le don moyen français s’élève à 411 €, soit 12 € de plus qu’en 2012. Selon les régions, cette valeur moyenne varie fortement, de 292 € en Basse-Normandie à 653 € à Paris.

Carole Molé-Genlis