15092019

Retour Vous êtes ici : Accueil Gestion d’actifs ETF : le bilan prospectif de Lyxor Asset Management

Error in function loadImage: The image could not be loaded.

Error in function redimToSize: The original image has not been loaded.

Error in function saveImage: There is no processed image to save.

Gestion d’actifs

ETF : le bilan prospectif de Lyxor Asset Management

Marlène Hassine Konqui, responsable recherche ETF pour Lyxor Asset Management, consacre une étude sur les tendances de la gestion passive, en soulignant l’intérêt croissant pour les critères ESG.

Marlène Hassine Konqui, responsable de la recherche sur les Exchange Traded Funds (ETF) chez Lyxor Asset Management, filiale de la Société Générale, dresse un bilan de l’année 2018, avant de préciser comment elle voit évoluer le marché des trackers en 2019, lequel accorde une importance croissante aux critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG).

« En 2018, fait observer la spécialiste de Lyxor AM, l’encours du marché mondial de ETF a atteint 4 700 Md$, en léger repli par rapport à 2017 (– 0 3 %). Bien que les flux aient baissé de 21 %, il s’agit de la deuxième meilleure année pour les nouveaux actifs nets. Le mouvement a été encore plus marqué sur le marché européen, avec une réduction des flux nets de 52 %. Les encours sous gestion en Europe ont diminué de 0,4 %, à 633 Md€. »

Une rotation en faveur des marchés émergents

Ce sont les produits actions européennes qui ont le plus souffert, avec des dégagements de 3,4 Md€, après des entrées de 22 Md€ en 2017. Cette baisse est principalement due aux sorties de capitaux de 4,9 Md€ des ETF actions de la zone euro. Les produits obligations souveraines des marchés développés ont enregistré des capitaux entrants de 12,1 Md€, un niveau sans précédent. Malgré les incertitudes économiques et politiques, les flux vers les fonds actions passifs ont de nouveau été supérieurs, avec une collecte de 52 Md€, à ceux orientés vers les stratégies actives. « La rotation qui s’est amorcée à la fin de l’année dernière en faveur des marchés émergents et aux dépens des pays développés, estime Marlène Hassine Konqui, devrait se poursuivre. » Pour la première fois, les stratégies passives se sont aussi imposées dans l’obligataire, avec une collecte de 26 Md€.

L’investissement responsable confirme son essor, avec 4 Md€ de capitaux entrants dans les ETF ESG en Europe l’an dernier (versus 2,2 Md€ en 2017), soit 9 % des flux vers les ETF européens. Ces trackers dont les sous-jacents respectent les critères ESG ne représentent encore qu’une fraction des actifs globaux, mais ils devraient encore gagner en popularité, sous l’effet d’une hausse de la demande et de l’évolution de la réglementation. Par exemple, la Commission européenne pourrait un jour obliger les investisseurs à inclure des critères ESG dans leurs décisions d’investissement.

En janvier 2019, les nouveaux actifs nets sur le marché des ETF européens ont triplé pour atteindre 7,6 Md€. La collecte des ETF actions émergentes a confirmé la tendance et battu un record mensuel : 2,4 Md€.

Inversement, les ETF actions américaines (2 Md€ de sorties) et actions européennes (1,3 Md€ de retraits) ont mal démarré l’année. En revanche, les ETF obligataires ont signé le meilleur mois de leur histoire, avec des entrées de capitaux à hauteur de 6,2 Md€ (dont 4,8 Md€ pour les obligations souveraines).

Michel Lemosof