25052019

Retour Vous êtes ici : Accueil Gestion d’actifs Les ETF prospèrent en période de volatilité (étude BlackRock Greenwich)

Error in function loadImage: The image could not be loaded.

Error in function redimToSize: The original image has not been loaded.

Error in function saveImage: There is no processed image to save.

Gestion d’actifs

Les ETF prospèrent en période de volatilité (étude BlackRock Greenwich)

L’étude Greenwich Survey 2019 réalisée pour BlackRock par Greenwich Associates auprès de 127 investisseurs institutionnels montre une augmentation de 50 % des allocations en ETF dans les portefeuilles en 2018.

L’étude sur les ETF réalisée pour BlackRock par Greenwich Associates, intitulée Greenwich Survey 2019, montre que les investisseurs institutionnels ont, en Europe, augmenté l’an dernier de 50 % les allocations en ETF dans leurs portefeuilles. Elles représentent désormais 15 % de la totalité des actifs des 127 investisseurs institutionnels (asset managers, compagnies d’assurance, fonds de pension, fonds souverains, fondations, gestionnaires de fortune, family offices, etc.) ayant participé à l’étude.

« Cette croissance s’explique en grande partie par trois tendances clés, expliquent les responsables de l’étude. Premièrement, les ETF s’épanouissent dans un environnement volatil. En 2018, les institutions européennes ont repositionné leurs portefeuilles dans un environnement d’investissement difficile. Ce qui a accru la demande. La rapidité d’exécution des ETF, la possibilité de diversification qu’ils offrent et leur liquidité en font des outils polyvalents. »

Révolution indicielle

« Deuxièmement, poursuivent-ils, les investisseurs à la recherche de beta à faibles coûts ont continué à transférer leurs actifs d’une gestion active vers des stratégies indicielles. Ce changement a aussi augmenté les flux d’actifs vers les ETF. Troisièmement, les institutions intègrent les normes ESG dans leurs processus d’investissement. Des ETF sont, à cet égard, des instruments privilégiés pour une exposition ESG. »

Pour Andrew McCollum, directeur général de Greenwich Associates, il ne fait pas de doute que la forte croissance des investissements dans les ETF des institutionnels européens, l’année dernière, s’est produite en raison des fortes turbulences de marché et non pas malgré elles.

« A l’avenir, conclut Arnaud Gihan, responsable de l’activité iShares pour la France, une révolution dans la manière dont sont construits les portefeuilles en Europe alimentera la dynamique d’adoption des ETF. La sensibilité des investisseurs aux coûts, une régulation en perpétuelle évolution, la modernisation de l’écosystème des titres obligataires et un meilleur accès aux données et aux outils d’analyse sont autant de jalons pour cette croissance future. »

iShares propose une gamme mondiale de plus de 800 ETF (pour un total de 1.700 Md$). Les fonds iShares bénéficient des expertises de BlackRock (5 980 Md$ d’encours au 31 décembre 2018).

Michel Lemosof