01042020

Retour Vous êtes ici : Accueil Assurance vie Assurance vie : comparatif 2020 des taux de rendement des fonds euros 2019

Assurance vie

Assurance vie : comparatif 2020 des taux de rendement des fonds euros 2019

A fin février 2020, les taux 2019 des fonds euros ont presque tous été publiés. Découvrez sur notre tableau comparatif qui, des réseaux bancaires aux associations, des contrats CGP aux courtiers en ligne, délivre les meilleurs taux en assurance vie. 

(Aller directement au >> tableau comparatif 2020 des taux 2019)

Drôle de début d'année 2020 pour les fonds euros des contrats d'assurance vie ! Alors que le taux de rendement moyen n'aura jamais été aussi faible (sans doute 1,40% nets de frais de gestion mais hors prélèvements sociaux), ils continuent d'attirer en masse les épargnants français qui y ont placé la somme astronomique de 1 400 Md€. L'embellie des marchés boursiers de fin 2019 a dopé les versements sur les unités de compte en janvier... mais en cette fin février, les inquiétudes liées au coronavirus devraient largement freiner les ardeurs des épargnants français qui préfèreront sans doute rester à l'abri dans leur fonds euros. 

Quoi qu'il en soit, en cette fin février, le traditionnel bal des annonces de rendement des fonds euros de l’assurance vie est quasiment fini. Et laisse apercevoir des situations très constrastées entre des fonds euros qui arrivent à servir 3% quand beaucoup de fonds euros, souvent ceux qui sont les plus distribués dans les réseaux bancaires, sont passés sous les 1% de rendement. Retrouvez-les dans >>notre tableau comparatif des taux de quelque 200 contrats mis à jour au fil de l'eau.

A noter que la plupart des assureurs ne communiquent pas publiquement le taux de leurs « vieux » contrats fermés à la commercialisation. Et il y en a de nombreux ! Depuis plus de 40 ans, on estime qu'il existe plusieurs milliers de contrats (ou de versions de contrats) détenus par quelque 26 millions de Français. 

Rappelons que les taux sont fixés par les assureurs qui peuvent décider de garder une partie des bénéfices dans la provision pour participation aux bénéfices pour lisser dans le temps le taux de rendement. Ils se servent aussi de ce curseur pour orienter l'épargne vers les unités de compte. Ces bénéfices doivent être obligatoirement reversés au bout de huit ans.

Enfin, il faut signaler que les meilleurs taux de rendement sont souvent conditionnés à la souscription d’unités de compte, accessibles en distribution sélective (réseau d'une compagnie, CGPI, banque privée, etc.) et font parfois aussi l'objet de frais d’entrée ou de frais sur versements. 

Carole Molé-Genlis