27092021

Retour

Banque

Gestion de fortune : Vall Blanc analyse les tendances

choice fls

La banque espagnole Vall Banc, spécialiste en wealth management, analyse cinq tendances pour faire face aux nouveaux défis de la gestion de patrimoine. C’est ce qu’a rapporté Citywire dans son flux de news du mois d’août.

« La pandémie a accéléré la transformation numérique à tous les niveaux, font observer les responsables de Citywire. En ce sens, les institutions financières sont obligées de réévaluer leur modèle commercial, la technologie et l’engagement envers les clients étant au cœur de l’adaptation aux nouveaux besoins du consommateur. » Face à cette situation, le domaine du wealth management est devenu l’un de ceux qui offrent le plus d’opportunités. Individuelle ou familiale, la gestion de patrimoine, petit ou grand, a toujours été une activité « critique » pour la banque.

Avec l’incertitude découlant de la pandémie, son importance a « considérablement » augmenté. La banque espagnole Vall Banc, spécialisée en wealth management, a recensé cinq tendances clés pour s’adapter à la nouvelle donne. Le besoin de passer au numérique est la première tendance étudiée par Vall Banc. La révolution numérique s’applique à toutes les entreprises. L’utilisation du big data et de l’intelligence artificielle apporte de grands avantages en termes d’efficacité opérationnelle, d’économies de temps et de coûts, de solutions personnalisées et complètes ou encore d’évolutivité et d’automatisation.

« La technologie de pointe pour l’analyse et la construction de portefeuilles optimaux, explique Sergi Martin, directeur commercial de Vall Banc, permet de simuler des dizaines de scénarios macroéconomiques, géopolitiques et de marché, en analysant le calibrage de centaines de facteurs de risque. Cela permet une construction plus robuste du portefeuille qui s’adapte mieux aux besoins du client. »

L’exigence de la durabilité

Le rôle du conseiller constitue également un élément fondamental. Une écoute « active et empathique » est « indispensable » pour connaître et analyser en profondeur la situation personnelle, familiale et professionnelle des clients. « Commencer par une compréhension claire du point de départ, souligne le professionnel, nous permet de définir correctement les objectifs et, par la suite, les stratégies qui nous rapprochent de ces besoins particuliers. » Le conseiller – qui ne sera pas remplacé par la technologie – devra traduire les données que celle-ci génère dans un langage « compréhensible ».

En troisième lieu, le client est bel et bien au centre des préoccupations. Le « pari gagnant » du wealth management est celui qui se concentre « uniquement » sur le client, en fournissant des solutions sur mesure dans une perspective à 360°. Les arbitrages que les gens font tout au long de leur vie ont des conséquences sur leurs finances. Il paraît alors essentiel de développer des stratégies qui aillent au-delà de la gestion conventionnelle d’actifs financiers. Quant à elle, la durabilité n’est pas oubliée. Conscients de l’impact de leurs actions, de plus en plus d’investisseurs exigent d’ailleurs d’introduire la « variable durable » dans leurs décisions. Les entités bancaires vont généraliser l’intégration des ressources et des outils technologiques qui mesurent l’amélioration de l’environnement et de la société qu’impliquent les choix d’investissement.

Enfin, l’actuelle situation d’incertitude met en évidence la nécessité pour le client de recevoir des informations « opportunes, pertinentes et pratiques », basées sur un examen de données en temps réel. Y avoir accès est un élément « différenciant » pour prendre les meilleures options. « Afin d’obtenir la confiance du client et d’atteindre les résultats attendus, conclut Sergi Martin, la transparence tout au long du processus d’accompagnement du client est essentielle.» 

L’établissement Vall Banc, dont les bureaux sont situés dans la Principauté d’Andorre, a été fondé en 2015 et repris par J.C. Flowers & Co en 2016.

ML