06052021

Retour

Loi de finances

L’AMF publie le premier sondage sur les victimes d’arnaques à l’investissement

Plusieurs centaines de milliers de Français pourraient avoir été victimes d’une escroquerie à l’investissement (vin, manuscrits, trading spéculatif sur Internet, etc.), selon un sondage AMF/CSA, le premier du genre.

La démarche est inédite. Devant la recrudescence depuis plusieurs années d’offres présentées comme des alternatives aux placements financiers traditionnels commercialisés par les banques, l’Autorité des marchés financiers (AMF), qui alerte régulièrement sur les escroqueries à l’investissement, a décidé de réaliser un sondage avec l’institut CSA pour mesurer l’ampleur du phénomène.

Les résultats révèlent que 5% des Français déclarent avoir déjà été victimes d’une « arnaque » sur des placements atypiques. Il peut s’agir d’investissement dans le vin, les manuscrits, les métaux ou encore les timbres ou les terres rares. On trouve aussi des opérations de trading spéculatif sur Internet (Forex, options binaires).

Au total, 62% des Français ont déjà entendu parler de ces offres et 28% déclarent avoir été en contact ou activement démarchés par des sociétés proposant ces placements. Au final, 9% déclarent avoir investi dans l’un d’entre eux. Les investisseurs les plus souvent exposés sont généralement des hommes, de moins de 35 ans et de catégories CSP+.

Les personnes ayant déclaré avoir été victimes d’une escroquerie (rémunération attendue non perçue, perte de la mise sans avoir été informé des risques, impossibilité de contacter la société) avaient majoritairement investi moins de 500 €, mais 26% avaient investi plus de 1000 €.

Davantage de détails sur ce sondage AMF dans le numéro du 1er mars 2016 de Gestion de fortune.