06062020

Retour Vous êtes ici : Accueil Gestion d’actifs Les ETF européens passent le cap des 100 Md€ de collecte en 2019 (Lyxor)

Gestion d’actifs

Les ETF européens passent le cap des 100 Md€ de collecte en 2019 (Lyxor)

Le dernier rapport Money Monitor de Lyxor montre que le marché européen des ETF est en pleine forme : il a collecté plus de 100 Md€ en 20189 et 11,6 Md€ rien qu'en janvier 2020. 

Le marché des ETF n'en fini pas de grimper. Selon le rapport Money Monitor de Lyxor sur le marché européen des ETF, en janvier 2020, la collecte nette s’est globalement élevée à 11,6 Md€. Les ETF obligataires et les ETF actions ont respectivement engrangé 3,6 Md€ et 7,2 Md€. Les ETF ESG ont poursuivi sur leur lancée, avec des entrées à hauteur de 2,3 Md€. La collecte des ETF smart beta, elle, s’est limitée à 600 M€.

La collecte dépasse le cap des 100 Md€ en 2019

En 2019, le marché européen des ETF a marqué un nouveau record, avec une collecte de 100,8 Md€, portant la valeur totale de leurs encours à 870 Md€ (+ 40 % en un an !). Les ETF représentent actuellement plus de 7 % des actifs du total des 47 000 fonds domiciliés en Europe (1 point de plus par rapport à 2018). L’année 2019 a été excellente pour les obligations et volatile pour les actions (les ETF actions représentent 69 % du marché et les ETF obligations 27 %). Elle a aussi enregistré une pointe d’activité pour l’investissement ESG.

Bilan contrasté

« L’année 2019 a été excellente pour les obligations, avec une collecte de 54 Md€, qui porte l’encours des ETF obligataires à 234 Md€, contre 152 Md€ en 2018, fait observer Vincent Denoiseux, head of research and solutions chez Lyxor AM. Les investisseurs européens se sont tournés vers les actifs présentant des rendement plus élevés (obligations d’entreprises, emprunts d’Etat américains, dette émergente, titres à haut rendement) et la diversification géographique a joué un rôle clé, principalement en dehors de l’Europe. Il a fallu plusieurs années au segment des ETF obligataires pour décoller, mais la tendance observée au cours des cinq dernières années semble solide, avec des entrées de capitaux de 26 Md€ par an en moyenne. »

Dans l’univers actions, 2019 s’est avérée une année contrastée. Les valeurs européennes ont été plombées par une incertitude macroéconomique croissante. La menace d’un Brexit sans accord a plané tout au long du premier semestre, tandis que le climat d’assouplissement des tensions commerciales au deuxième semestre a favorisé un vif rebond. Les ETF ont profité de cette reprise, attirant 46 Md€ (dont 7,1 Md€ sur les quatre derniers mois de l’année pour les ETF actions britanniques), alors que les fonds gérés activement ont parallèlement enregistré une décollecte de 43 Md€.

Record pour les ETF ESG

« Les évolutions réglementaires et une demande croissante pour des véhicules de placement durable, toutes catégories d’investisseurs confondues, précise-t-il, ont favorisé le segment ESG, qui a enregistré une collecte record de 16,5 Md€ de nouveaux actifs nets l’année dernière, portant l’encours sous gestion total à 30,5 Md€. Les ETF smart beta ont également connu une croissance record, avec des entrées de capitaux cumulés de 9,4 Md€ l’année dernière, destinés principalement aux stratégies income generation, value, minimum volatility et minimum variance. »

Michel Lemosof