19012021

Retour Vous êtes ici : Accueil Gestion d’actifs Les ETF ESG ont signé un nouveau record en septembre 2020, selon Lyxor

Gestion d’actifs

Les ETF ESG ont signé un nouveau record en septembre 2020, selon Lyxor

En septembre 2020, la collecte sur les ETF actions ont excédé ceux des ETF obligations. Les investisseurs sont préoccupés par la cherté des obligations, selon le Money Monitor Lyxor qui décrypte la gestion indicielle. 

En septembre 2020, les flux entrants des ETF dans les marchés actions ont dépassé de plus de 10 Md€ les ETF qui se sont investis dans les marchés obligataires. Les investisseurs se sont concentrés sur les actions mondiales, et ce par le biais d’expositions générales ou sectorielles.

« La collecte nette dans l’obligataire s’est révélée atone, souligne Vincent Denoiseux, Responsable de la recherche ETF chez Lyxor. De plus en plus préoccupés par la cherté des obligations, les investisseurs ont commencé à abandonner leurs positions sur les emprunts au cours du mois ». 

Les fonds et ETF obligataires ont recueilli 6,7 Md€ de nouveaux actifs : 6,8 Md€ pour les fonds ouverts classiques et – 0,1 Md€ pour les ETF. Quant aux fonds et ETF actions, ils ont enregistré en septembre une collecte nette de 18,8 Md€ : 12,6 Md€ pour les fonds traditionnels et 6,2 Md€ pour les ETF.

26,6 Md€ en neuf mois pour les ETF ESG

Du côté des ETF ESG, le record de juin (3,7 Md€) n’a pas tenu. En septembre, ceux-ci ont en effet drainé 3,9 Md€, avec une forte pondération des Etats-Unis et une faible pondération de l’Asie-Pacifique. Les flux à destination des ETF ESG représentent désormais plus de la moitié de la collecte cumulée sur neuf mois (26,6 Md€ sur 48,9 Md€). Depuis janvier 2017, les ETF ESG actions se sont taillé la part du lion, avec 80 % du total des entrées dans les ETF ESG (48 Md€). Cela dit, pour les ETF ESG obligataires, les flux gagnent régulièrement en importance (4,7 Md€ en neuf mois, contre 2,8 Md€ l’an dernier pour la même période). Le marché des obligations vertes est porté par le gonflement de la demande des investisseurs.

« Au-delà des émetteurs souverains, rappelle le spécialiste de Lyxor, l’Union européenne s’est fixé un programme ambitieux dans le cadre du plan d’investissement du Pacte vert pour l’Europe et du fonds de relance post-Covid d’un montant de 750 Md€ (dont 30 % seront alloués à des projets respectueux du climat) ». 

Enfin, pour la plupart, les ETF smart beta sont restés à un niveau étale. Attirés par l’écart de valorisation historiquement élevé entre les valeurs de croissance et les valeurs décotées, certains investisseurs se sont tournés vers le style « value ».

Michel Lemosof