25092021

Retour

BNPP AM lance le premier fonds sur la croissance inclusive

justice

BNP Paribas AM innove en lançant ce fonds thématique, BNP Paribas Inclusive Growth, déjà labellisé ISR.

Le fonds BNP Paribas Human Development – dont la création remonte à fin 2014 –- est rebaptisé BNP Paribas Inclusive Growth et fait évoluer sa stratégie sur le thème de la diversité et de la croissance inclusive. Labellisé ISR, ce support d’investissement d’actions internationales orignal investira dans des entreprises qui allient performances financières et démarche proactive pour réduire les inégalités sociales liées au revenu, à l’éducation, au genre, à l’origine ethnique ou géographique, à l’âge ou au handicap.

Des opportunités pour tous

Un score inclusif basé sur une méthodologie propriétaire inédite permettra d’évaluer les entreprises et d’en sélectionner (entre 40 et 60, sur un panel de 1.000) pour composer un portefeuille d’actions concentré et de forte conviction. Le changement de dénomination et de stratégie s’insère dans le cadre Global Sustainability de BNP Paribas Asset Management. L’égalité et la croissance inclusive en constituent l’un des trois piliers clés, aux côtés de la transition énergétique et de l’environnement. « La thématique, commente un porte-parole du gestionnaire, souvent perçue comme secondaire, est pourtant une composante essentielle des scores ESG des entreprises. La dimension sociale est d’ailleurs mise en exergue par la crise économique et sanitaire que le monde traverse actuellement. » La politique d’investissement du fonds, compartiment de la Sicav luxembourgeoise BNP Paribas Funds, reposera sur cinq « challenges sociaux » : préserver les personnes les plus fragiles de la précarité, favoriser la mobilité sociale, développer une offre de qualité accessible au plus grand nombre, respecter l’éthique des affaires, promouvoir la décarbonation et la biodiversité.

Pour les responsables du repositionnement du fonds, dont la priorité est de contribuer à une économie qui crée des opportunités pour tous, la croissance inclusive est « créatrice de performances financières durables » et d’une « meilleure gestion des risques à long terme ». La gestion reflètera également certains objectifs de développement durable des Nations unies, à savoir l'accès à des emplois décents, l'égalité entre les sexes et la lutte contre la pauvreté.

Un ensemble de critères

Le gestionnaire a développé une méthodologie d’évaluation qui combine l’expertise de son département de recherche quantitative et les capacités d’analyse des données extra-financières de son équipe d’experts en analyse ESG. « Toutes les valeurs sont notées, précise le porte-parole de la filiale de gestion d’actifs de BNP Paribas, en fonction d’indicateurs ESG associés à un ensemble de critères : contrat de travail, conditions de travail, égalité salariale, diversité des profils au sein des entreprises, pourcentage de femmes managers, présence de femmes aux postes de direction, politique de rémunération des dirigeants, management des talents, formation professionnelle ou encore offre de produits de de services à destination des consommateurs à faible revenu. » Le score inclusif final attribué à chaque émetteur est établi sur la base d’une surpondération des critères sociaux, qui comptent pour 65 %, alors que les critères de gouvernance et d’environnement en représentent respectivement 20 % et 15 %. Les sociétés qui auront obtenu une note inférieure à 20 sur 100 seront automatiquement exclues de l’univers d’investissement.

« En intégrant des indicateurs de performance spécifiques, tels que le taux de rotation des effectifs ou la diversité au sein du conseil d’administration, expliquent les gérantes du fonds BNP Paribas Inclusive Growth, Maria Luz Diaz Blanco et Anne Froideval, notre modèle permet de filtrer l’univers d’investissement. » « Le fonds BNP Paribas Inclusive Growth, souligne pour sa part Delphine Riou, analyste ESG chez BNP Paribas AM, s’inscrit dans la continuité de nos travaux sur la thématique sociale et répond à la demande de nos clients. Les entreprises qui mettent en œuvre les meilleures pratiques de diversité et d’inclusion auprès de leurs collaborateurs, leurs clients et leurs fournisseurs, peuvent obtenir de meilleurs résultats financiers. » Un constat qui résonne d’autant plus fort que la crise de Covid-19 accélère l’émergence des considérations sociales.

ML