05122020

Retour Vous êtes ici : Accueil Immobilier Crédit immobilier : des baisses de taux en cette fin d’année 2020

Immobilier

Crédit immobilier : des baisses de taux en cette fin d’année 2020

Pour ce mois de décembre 2020, des banques ont baissé à nouveau leurs taux de crédit immobilier qui se rapprochent de leur plus bas historique, selon le courtier Vousfinancer.com avec, en ligne de mire, les meilleurs profils. 

Bonne nouvelle pour les emprunteurs : en dépit de crise sanitaire et économique, les taux de crédit immobilier n’ont pas dérapé, bien au contraire ! En cette fin 2020, ils reviennent presque à leur plus bas niveau historique, en tout cas au niveau d’avant crise. Selon le courtier Vousfinancer.com, « en décembre, plus d’une dizaine de banques a baissé ses taux de crédits, globalement sur toutes les durées », de 0,10% en moyenne.

Jusqu'à 0,58% sur 15 ans pour les meilleurs profils

Ainsi, en décembre, les taux moyens des barèmes que les banques fournissent aux courtiers en crédit est très bas : 1,05 % sur 15 ans, 1,25 % sur 20 ans et 1,45 % sur 25 ans pour Vousfinancer.

L’effort commercial porte en particulier sur les meilleurs profils qui « parviennent à obtenir des taux à 0,58 % sur 15 ans, 0,88 % sur 20 ans et 0,95 % sur 25 ans ». On peut ainsi à nouveau emprunter, avec un excellent dossier, à des taux inférieurs à 1 % sur toutes les durées ». «

Les banques baissent leurs taux de crédit car elles souhaitent capter dès maintenant, au moment de la reprise des visites, de nouveaux clients qui seront comptabilisés dans leur production 2021 », selon Julie Bachet, directrice générale de Vousfinancer.

Soutenir la demande de crédit 

Le constat est le même chez Crédit Logement qui a calculé que le taux moyen consenti par les banques en novembre s’élevait à 1,20 % (1,21% en octobre). « Le taux moyen des nouveaux crédits continue donc de reculer pour le cinquième mois consécutif », indique l’établissement de caution dans son Observatoire Crédit Logement/CSA publié ce 3 décembre 2020 ajoutant : « Malgré le renforcement de la crise économique et sociale et la montée des risques de défaut d’une partie des emprunteurs, les banques continuent à améliorer les conditions des crédits octroyés, afin de soutenir la demande de crédits immobiliers des particuliers sur des marchés fragilisés par deux périodes de confinement ».

Rappelons que pendant le premier confinement, le taux moyen avait soudainement grimpé, mais il a perdu depuis le mois de juin 7 points de base pour revenir à son niveau d’avant le début de la crise sanitaire.

CMG