17102021

Retour

Immobilier

Acheter un bien immobilier ou des SCPI ?

Centraledesscpi septembre2021 1

L’immobilier est le meilleur moyen de se constituer un patrimoine. Il s’agit d’abord de commencer par sa résidence principale qui permet d’éviter de verser un loyer le moment de la retraite arrivé. S’agissant de l’immobilier locatif, les investisseurs s’interrogent sur le fait de choisir entre acheter un bien immobilier ou des sociétés civiles de placement immobilier ou SCPI afin d’augmenter son pouvoir d’achat. Tous ceux qui se posent cette question trouveront la réponse ici.

(Publi-communiqué)

 Faut-il préférer l’immobilier détenu en direct ou les SCPI pour augmenter son pouvoir d’achat ?

Comment investir en immobilier est une question qui taraude tous ceux qui envisagent de franchir le pas. La question n’est pas en effet faut-il investir en immobilier mais comment faire pour investir en immobilier ? L’immobilier est le seul moyen non-spéculatif d’augmenter son patrimoine et de percevoir des rentes fixes. Investir en immobilier évite de voir partir son capital en fumée comme cela peut-être le cas en Bourse ou pire, avec les crypto-monnaies.

La manière traditionnelle d’investir en immobilier est d’effectuer un achat immobilier locatif grâce à un appartement ou à une maison. Cependant, ce n’est plus la meilleure solution pour investir en immobilier. Ce n’est d’abord pas la meilleure solution pour investir en immobilier parce que les prix de la pierre ont beaucoup augmenté au cours des vingt dernières année.

Ensuite, la gestion d’un bien immobilier s’avère très souvent chronophage et complexe. Il faut penser à payer ses charges de copropriété, à régler ses primes d’assurance et ses taxes foncières et effectuer d’inéluctables travaux de rénovation. Ces dépenses contraintes viennent laminer le rendement espéré au départ. En outre, pour les propriétaires ayant des enfants, comment transmettre dans de bonnes conditions son appartement ou sa maison ? Le mot indivision faisant peur à beaucoup de monde, il est préférable de ne pas avoir à en pâtir.

Comme le remarque Lionel Benhamou, l’un des associés-fondateurs de La Centrale des SCPI (www.centraledesscpi.com), le premier réseau d’épargne digitale français : « Nous nous rendons clairement compte que les jeunes générations ne souhaitent plus autant que par le passé investir en immobilier en direct. Elles incitent même leurs parents à vendre leur biens immobiliers pour placer leur argent autrement, échaudés qu’ils ont été par leurs appartements ou leurs maisons locatifs. »

Aussi, investir en immobilier peut avoir un caractère anxiogène et ce n’est certainement pas le but d’un investissement, quel qu’il soit. Dans ces conditions, il vaut mieux penser à effectuer un achat de parts de SCPI. Il s’agit d’un achat immobilier mutualisé. Acheter des SCPI revient à devenir copropriétaire d’immeubles qu’il ne serait pas possible d’acheter seul. En effet, qui peut s’offrir un immeuble de bureaux de plusieurs dizaines ou centaines de millions d’euros.

La mutualisation des SCPI conduit les porteurs de parts à ne pas avoir de contraintes de gestion puisque c’est la société de gestion qui a créé la SCPI qui s’occupe de tout. Les SCPI de rendement investissent à la fois dans les bureaux, dans les murs de commerces, en immobilier logistique (locaux d’activités et entrepôts), en immobilier en lien avec la santé et l’éducation, en immobilier résidentiel…

Au-delà de la typologie d’actifs précités, l’achat de SCPI offre l’opportunité d’investir son argent certes en France, mais aussi en zone euro et en Europe en dehors de cette zone économique. En termes de diversification de son patrimoine, il est difficile de faire mieux. L’achat de SCPI est donc de loin préférable à celui d’un appartement ou d’une maison.

Comment opérer pour effectuer son achat de SCPI avec les meilleures chances de succès ?

Trouver les meilleures SCPI, à savoir celles rapportant autour de 6 % par an n’est pas facile sur la durée. La performance d’une SCPI se mesure en effet à l’aune d’au moins huit ans, c’est-à-dire la durée minimale de détention de ses parts de SCPI. Il est certes aisé de lire les classements SCPI et d’effectuer des simulations SCPI mais cela ne remplacera jamais le conseil de spécialistes de la question qui font le même métier depuis au moins dix ans.

Le choix des SCPI devient compliqué parce qu’il y en a de plus en plus. Victimes de leur succès, les SCPI de rendement sont de plus en plus en concurrence. En soi, c’est une excellente chose mais il en va autrement pour trouver les meilleures SCPI. C’est notamment le cas des SCPI européennes. Entre les SCPI zone euro, les SCPI hors zone euro et les SCPI mixtes européennes, comment faire pour être certain de son choix de SCPI ?

Comme l’explique Laurent Fages, consultant senior au sein de La Centrale des SCPI : « Seuls des professionnels de la distribution de parts de SCPI sont à même de mixer les meilleures SCPI. Ils utilisent pour ce faire des algorithmes mis régulièrement à jour. Bien sûr, ils sont également en lien étroit avec les sociétés de gestion pour prendre le pouls du marché de la pierre digitale. Ils lisent aussi tous les rapports annuels et tous les bulletins d’information. En un mot, ils ne laissent rien au hasard. »

Investir en immobilier est en soi une excellente chose. C’est le meilleur moyen de mettre de l’agrément dans ses vieux jours. Toutefois, afin de profiter pleinement de sa retraite et de ne pas être obnubilé par ses locataires, il faut prendre du recul et investir en SCPI. C’est simple, c’est non-contraignant et c’est rentable.

Pour acheter sereinement ses parts de SCPI en ne payant plus que leurs prix, il importe de contacter des spécialistes de la question comme ceux de La Centrale des SCPI (01.44.56.00.23), le premier comparateur de SCPI de France.

La question du pouvoir d’achat intéresse au plus haut point les Français. Comme ce n’est pas du côté des contrats d’assurance-vie en fonds euros qu’ils trouveront leur bonheur, ils ont tout intérêt à investir une partie de leur argent en SCPI, la solution actuelle idéale pour profiter de ses revenus complémentaires.

Le bon plan est de demander un conseil gratuit aux spécialistes de La Centrale des SCPI via leur site internet www.centraledesscpi.com avant de valider son choix de SCPI. 

Avertissement

L'investissement dans une SCPI n'est pas garanti, tant du point de vue des dividendes perçus que de celui de la préservation du capital. Les SCPI dépendent en effet des fluctuations des marchés immobiliers. Avant toute décision d'achat de parts de SCPI, faites-vous conseiller par un professionnel afin d'être certain(e) que ce placement correspond à votre profil patrimonial. Enfin, comme tout investissement immobilier, tenez compte du fait que les SCPI sont des placements de long terme dont la durée de détention minimale ne saurait être inférieure à huit ans.